22 août 2009

LE BARRISSEMENT DES ELEPHANTS

L'été s'écoule paisiblement, il fait chaud. Il en va de même au Parti Socialiste. La température ne fait pas calmer les passions, bien au contraire. Depuis de nombreux mois, on assiste à une déliquescence du débat d'idées, et une prédominance des ambitions personnelles, dans ce parti politique.

Le PS plus penser à un troupeau d'éléphants marchant au soleil, ne sachant bien où il va. A chaque point d'eau trouvé ces animaux s'arrêtent pour se désaltérer. On les entendre barrir, les vieux, les jeunes. Certains veulent aller à gauche, d'autres à droite, et les derniers s'arrêter et réfléchir. On entends même certains éléphanteaux vouloir partir, ailleurs. Or il n'en est rien.

Bernard Henri Levi faisait le constat de la "mort" du PS. Il ne l'est pas dans les faits, il l'est en tout cas dans le combat politique. Rappelons que leur logiciel de lecture et de compréhension du monde existe depuis 1971. Après les différents patchs, et mises à jour, il n'est plus adapté aux enjeux du 21e siècle naissant. La Droite l'a fait en 2002, en créant une structure l' Union pour un Mouvement Populaire (UMP), avec un corpus idéologique renouvelé. Elle est force de propositions. Il n'en est rien de la Gauche.

François Hollande, alors qu'il était encore Secrétaire National du PS, voulait organiser "une UMP de gauche". L'idée n'est pas pour l'instant pas d'actualité. On entrevoit un énième replâtrage des alliances des alliés d'hier sous des modèles usées (Programme Commun, Gauche Plurielle). Tous en ordre de marche pour la prochaine élection, les régionales. Le débat, sur les propositions futures à proposer aux Français pour les grandes échéances, ne se fera encore pas, pour tout de suite.

Les éléphants ont repris leurs marches. Ils avancent lentement. Une vieille légende dit que ces créatures voyant la vieillesse arrivée, entreprennent leurs voyages pour leur dernière demeure. Un destin programmé ? ... A méditer.
Enregistrer un commentaire